SOUTENANCE – L’ambiance comme enjeu politique dans l’espace public de Tunis lors du processus révolutionnaire – par Mouna ZAIRI

Mouna ZAIRI soutiendra sa thèse de doctorat

vendredi 9 décembre 2016 à 14h30 dans l’Amphithéâtre Haut (ENSA-Grenoble)

Intitulé de la thèse :
L’ambiance comme enjeu politique dans l’espace public de Tunis lors du processus révolutionnaire.

École Doctorale 454 – SHPT (Université de Grenoble-Alpes)
Laboratoire d’accueil : Laboratoire CRESSON – UMR 1563 AAU
en cotutelle avec l’École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme (ENAU) de l’université de Carthage
Directeur de thèse : Henry Torgue (ENSAG)
Co-directeur de thèse : Jean-Pierre Peneau (ENAU)

Composition du jury :
Henry TORGUE, UMR CNRS 1563 AAU, ENSA de Grenoble, Directeur de thèse
Jean-Pierre PENEAU, Professeur émérite, Professeur invité, ENAU (Tunis), Co-directeur de thèse
Anne RAULIN, Professeur, Université Paris Ouest Nanterre, Rapporteur
Frédéric POUSIN, Directeur de recherche, UMR CNRS 3329 AUSser, Rapporteur
Jean-Paul THIBAUD, Directeur de Recherche, UMR CNRS 1563 AAU, ENSA de Grenoble, Examinateur
Fakher KHARRAT, Maître de conférences, ENAU (Tunis), Examinateur
Marc CRUNELLE, Professeur émérite, ULB (Belgique), Examinateur

Résumé :
Cette recherche questionne le partage de l’ambiance urbaine par le biais du climat politique. Menée tout au long d’une période exceptionnelle de l’histoire de la Tunisie, elle interroge l’impact de la révolution tunisienne sur le partage du sensible dans l’espace public urbain.
Ce travail repose sur l’hypothèse qu’il y a une mutation ambiantale, engendrée par le processus révolutionnaire, qui s’opère dans l’espace public urbain de Tunis et dont découle de manière sous- jacente un nouveau partage du sensible. Une question fondamentale se pose alors: Quel rôle joue la situation politique dans la définition et la caractérisation de ce nouveau partage su sensible ?
Pour répondre à cette interrogation, nous avons mis en place une méthodologie pluridisciplinaire (approche sensible et qualitative in situ tel que le parcours commenté, la réactivation par l’image,… et une documentation bibliographique sous divers formats tels que les documentaires, les films, les journaux, les ouvrages,…) appliquée à des tissus urbains aux configurations spatiales et aux compositions sociales différentes, mais tous situés dans le Grand Tunis.
Au terme de cette recherche, nous avons pu relever une territorialisation des comportements urbains où le facteur politique intervient directement pour définir autant le domaine du permissif que de l’interdit dans l’espace public.
Ainsi, l’ambiance urbaine n’est pas seulement témoin d’un bouleversement politique, elle en est aussi le porteur et l’enjeu. En mettant au jour ce qui est possible de faire ou de ne pas faire dans l’espace public, elle devient l’objet de la lutte politique.

Mots clés :
Ambiance urbaine, Politique, Partage, Sensible, Révolution


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.