[SAVE THE DATES] Journées Doctorales 2017/2018

Pour la 8ème année consécutive, nous sommes heureux de vous annoncer les dates des Journées Doctorales de l’ENSAG !

Elles se dérouleront cette année les :

  • mercredi 15 novembre 2017
  • mercredi 14 février 2018
  • mercredi 25 avril 2018

Ces rencontres offrent aux doctorants des différents laboratoires de l’école l’occasion de présenter leur recherche : chaque laboratoire essaie d’être représenté lors de ces rencontres. C’est également l’occasion de participer à une meilleure lisibilité du travail de recherche et de sa diversité au sein de notre école d’architecture.

Le programme de chaque journée sera prochainement diffusé sur cette page.
N’hésitez pas dès à présent à réserver vos dates et en parler autour de vous !

Par ailleurs, nous vous informons que l’équipe de coordination des journées doctorales change progressivement. A ce jour, les membres référents sont Maïlys Toussaint, Steven Saulnier, Lucie Boissenin, Elise Simon et Manon Scotto.
Nous remercions Marie De Guillebon, Charline Daud, Caterina Franco, Léa Genis et Claire Rosset pour leur brillant travail lors des années précédentes.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous écrire : afaire.asuivre@gmail.com.

SOUTENANCE – IVAN MAZEL – Habitation écologique et dispersion bâtie

affiche soutenance Ivan Mazel

IVAN MAZEL soutiendra sa thèse de doctorat

mardi 10 octobre 2017 à 13h30 en amphithéâtre Simounet à l’ENSA Grenoble.

Intitulé de la thèse :
« Habitation écologique et dispersion bâtie : les « habitats alternatifs » comme expérimentations pour des transitions socioécologiques en territoires de moyenne montagne »

Résumé :

Cette thèse interroge les mutations de l’habitation dans le cadre des transitions socioécologiques. Ces transitions sont des processus de mutations des sociétés qui visent à diminuer leur empreinte écologique et s’initient par des expérimentations en marge du système productif, appelées niches de transitions. Ce travail s’intéresse ainsi à des dynamiques marginales de la production de l’habitat et de l’urbanisation. Il porte sur des « habitats alternatifs » où les futurs habitants sont impliqués à travers l’autopromotion ou leur participation à des projets de pouvoirs publics. Ces habitats sont situés en marge du phénomène d’urbanisation, dans les territoires ruraux de moyenne montagne. En effet, dans ces territoires, de nouvelles ruralités ont émergé à travers l’arrivée de nouveaux habitants soutenue par des structures associatives et favorisée par des politiques publiques de développement des collectivités locales et des Parcs naturels régionaux. J’interroge ainsi dans ce travail la mise en place de l’habitation écologique dans les territoires ruraux de moyenne montagne dans le cadre des transitions socioécologiques.

L’hypothèse générale de ce travail est la suivante : les projets d’« habitat alternatif » sont le lieu privilégié de l’expérimentation de l’habitation écologique dans les territoires ruraux de moyenne montagne. Je propose ainsi de vérifier cette hypothèse par une approche globale des projets d’« habitat alternatif » afin de comprendre le système d’habitation écologique mis en place. J’analyse d’abord l’articulation entre acteurs dans le processus de projet et l’utilisation des ressources matérielles, énergétiques et en eau dans la construction et l’usage de ces habitats. J’explore ensuite le déploiement des modes d’habiter dans l’organisation de l’habitat et dans l’espace local par les mobilités. Aborder différents types d’« habitat alternatif », écohameaux, habitat participatif rural et écolotissement, permet d’abord d’interroger les mutations de l’aménagement des territoires ruraux à partir des initiatives habitantes. Par là même, je mets en évidence les articulations entre les démarches individuelles, les programmes d’accompagnement des réseaux associatifs et les politiques publiques incitatives. Ensuite, par l’approche des marges de la production de l’habitat, j’interroge la contribution des projets d’habitat alternatif à l’habitation écologique des territoires de dispersion bâtie. Je montre l’importance des stratégies collectives pour permettre une sobriété des modes de vie, une utilisation des ressources locales et une mutualisation de l’espace et des biens. Ce travail révèle ainsi une habitation écologique au sein de la dispersion bâtie qui s’appuie sur une autonomie locale et une intégration aux réseaux physiques et virtuels.

Pique-nique de fin d’année !

Pour ceux qui aurait manqué l’événement, ce midi fut un temps de réjouissance pour nos doctorants de l’ENSAG, l’occasion de se retrouver une dernière fois avant la fermeture de l’école, et de faire le bilan de cette année 2016/2017. Nous avons notammment abordé le thème des comités de suivi de thèse et de leur amélioration possible; l’intégration des doctorants dans la pédagogie de l’ENSAG; la lettre ouverte sur l’insertion des jeunes docteurs; ainsi que l’organisation des prochaines journées doctorales.

Si vous n’avez pas été présent mais que vous souhaitez contribuer à ses échanges, vous pouvez toujours contacter A faire \ A suivre : afaire.asuivre@gmail.com !

De plus, une réunion est d’ores et déjà prévue pour le vendredi 8 septembre à 13h afin qu’un passage de flambeau s’effectue entre les membres sur le départ du comité d’organisation des journées doctorales et les nouvelles recrues et que des décisions plus concrètes soient prises sur les modifications à apporter à ces événements. Toute personne intéressée pour nous rejoindre et/ou échanger est la bienvenue !!

Le collectif A faire \ A suivre vous souhaite enfin de bonnes vacances si vous en prenez ou un bel été productif si c’est ce à quoi vous vous destinez. Revenez-nous en forme à la rentrée !! 

PS: quelques petites photos des réjouissances…

une partie des doctorants à table

Journée Doctorale _ 26 Avril 2017

Lors de la dernière Journée Doctorale de l’année 2016/2017 qui s’est déroulé à l’ENSAG le 26 Avril 2017, quatre doctorants ont présenté leur travail en cours. Vous pouvez donc retrouver les interventions de Mauricio Corba Barreto, Samiha Hamdi, Benoit D’Almeida et Élise Simon.

Nous avons également le plaisir de partager l’intervention de notre invitée extérieure Anne Querrien, accompagnée d’Anthony Pecqueux, dans un dialogue autour du travail de chercheur et d’éditeur. Vous trouverez ci dessous l’enregistrement audio, ainsi que le format papier préparé par Anne Querrien pour son intervention.

Les candidatures sont, d’ores et déjà, ouvertes pour les doctorants qui souhaiteraient présenter leur travail pour la saison des Journée Doctorale 2017/2018. Pour cela vous pouvez contacter directement le collectif A Faire/A Suivre par mail : afaire.asuivre@gmail.com, ou en discuter avec les organisateurs : Caterina Franco (MHA-evt), Léa Genis (AE&CC) Marie DeGuillebon (AE&CC), Maïlys Toussaint (Cresson) et Élise Simon (MHA-evt).

Invitée extérieure : Anne QUERRIEN
Sociologue et urbaniste, co-directrice de la revue Multitudes www.multitudes.net, et responsable de la rédaction de la revue Annales de la Recherche Urbaine (1985-2010)

Retour sur le programme : ICI

Bonne écoute !

 

Mauricio Corba Barreto
L’impact des infrastructures scolaires sur l’amélioration de l’habitat valorisant l’emploi des éco-matériaux locaux en région subsaharienne.

Samiha Hamdi
Jeunes et action politique : comportement électoral, nouvelles formes d’expression dans l’espace urbain.

Benoît D’Almeida
Le modèle de la cité-jardin comme une des références possibles pour la transformation des villes latino-américaines ? Expérimentation sur la ville de Guadalajara, Mexico.

Elise Simon
Écosystèmes fonciers et établissements humains. Du partage du sol aux morphologies bâties et paysagères : quels modes d’habiter les territoires ?

Anne Querrien et Anthony Pecqueux
Retour sur un itinéraire de chercheur. (Format papier : ICI)

Journée d’étude #2 du cycle « De l’ouverture du process projectuel »

Programme journée d'études "De l'ouverture des aooroches pédagogiques"

Après la première journée en mai 2016 autour des « Regards de Chercheurs », la deuxième journée d’étude de ce cycle, intitulée « De l’ouverture des approches pédagogiques. Ou la prise en compte des transformations du rôle et des métiers de l’architecte », aura lieu le mardi 25 avril 2017 à l’ENSAG en amphi haut..

Cette journée, organisée par le laboratoire MHAevt et coordonné par Charline Sowa et Stéphanie Dadour,  s’intéressera à l’enseignement et aux approches pédagogiques prenant en compte ces réalités dans l’exercice de l’architecte aujourd’hui : le rôle de l’étudiant, les relations enseignant-étudiant, l’implication de l’étudiant-architecte au sein d’une chaine d’acteurs, l’implication des futurs usagers, la collaboration avec différents corps de métier, le travail collaboratif, etc.

La journée est ouverte à tous et l’entrée est libre.
Plus d’informations sur le site officiel !